Les Français à Londres : 1940-1941

Les Français à Londres : 1940-1941

Le soir du 18 juin 1940, à Londres, après avoir lancé son célèbre appel, le général de Gaulle sent une certaine mélancolie l’envahir, quelque peu inquiet devant l’ampleur de l’engagement qu’il vient de prendre. Malgré sa foi, il se prend à douter. Il se voit solitaire, démuni de tout : « Comme un homme perdu au bord d’un océan qu’il prétendrait franchir à la nage ». Le général n’est cependant ni naufragé, ni vraiment esseulé. D’autres Français gagnent également la capitale anglaise et s’y rassemblent. Certains accourent aussitôt à ses côtés, dès le 19 juin, attirés par l’initiative de cet officier inconnu. D’autres se présenteront spontanément, les jours suivants, sans l’avoir entendu. Certes, la colonne n’impressionne pas par le nombre. Fin juillet 1940, ils seront très précisément deux mille cinq cent quarante-huit… « Une poussière de soldats », soupirera de Gaulle. Qui ajoutera : « Dieu que l’épée est courte ! » Le mouvement n’attire que les subalternes, les galons de laine, les hommes du rang et des civils. Néanmoins tous déterminés à se battre encore, à résister. Mus par la fierté, le patriotisme, la colère, l’engagement politique, la liberté de conscience, le goût de l’aventure, voire celui de la gloire. Ce livre témoigne de ce que fut cette épopée, comment naquit le front du refus. Les premiers pas parfois difficiles de ces Français qui, dans un Londres lui-même physiquement engagé dans la guerre, réussirent à faire naître ce qui paraissait alors incroyable : la France libre.

Book details

Reviews

No reviews have been written for this book.

You will also like